Impacts du Scan to maquettes numériques, BIM / CIM 

Plus qu’un outil, une démarche

Le croisement de données entre le Système d’informations géographiques (SIG) et les simulations faites sur les maquettes numériques des villes conduisent à anticiper des risques.

Il est alors possible de faire des synopsis à travers des maquettes numériques BIM. Cela permet notamment d’anticiper les risques, les événements naturels et climatiques, les sujets de mobilité urbaine, la gestion de l’énergie mais également l’impact carbone.

Le CIM peut aussi être le support de données des nouveaux usages en ville.

Il peut participer au bon fonctionnement de l’agriculture urbaine en croisant les données climatiques précises et l’emplacement des infrastructures en identifiant par exemple les zones les plus favorables à la plantation, voire même grâce au modèle numérique de repérer en temps réel des pousses à terme pour organiser les récoltes.

Le CIM est aussi un moyen de réaliser des simulations sur les smart grids afin d’anticiper les consommations énergétiques et mieux les répartir et les contrôler.

C’est ainsi que les plates-formes urbaines de gestion de la ville peuvent être liées et connectées aux avatars numériques BIM afin de faire de la data visualisation sur le modèle BIM.

Les API permettent aussi d’en développer des applications toutes implémentées sur la même base de données pour en augmenter la fiabilité.

Ces nouvelles méthodes permettent de faire évoluer la gouvernance de nos villes : on parle ainsi de BIM urbain. Par le biais du CIM, une véritable stratégie territoriale frugale de gestion des données numériques d’une ville peut être déployée.

Suivez l’actualité

Egapro 2023

Egapro 2023

L'Index de l'égalité professionnelle Femmes – Hommes de Geosat 2023 est officiellement publié. Notre entreprise s'est activement engagée à travers diverses initiatives pour progresser d'année en année. Nous sommes fiers d'annoncer un résultat global de 94 sur 100 !...

lire plus